Visuel
Illusion d'optique
L'image se montre
Objectif détaillé
  • Analyser des images : repérer les manipulations d’images (interventions directes sur l’image, changement de légende ou contexte, photomontage), vérifier les sources ;
  • Sensibiliser à la notion de propriété intellectuelle. L’image a un auteur, elle a aussi un contexte ;
  • S’interroger sur la diffusion des images via les réseaux sociaux.
Public visé/niveau
Collégiens, lycéens
Matériel
  • Ordinateur et vidéoprojecteur ;
  • Identification de photos manipulées pour la séquence 3 (cf. bibliographie)
  • Impression des sélections de visuels si l’atelier se fait sur support papier ;
  • Réalisation d’une fiche atelier qui servira de méthode d’analyse de l’image et présentant 4 colonnes :
    • La sélection de photos ;
    • Les 3 étapes de la méthode d’analyse de l’image[1] :
      • « Ce que je vois » = analyse factuelle, description objective ;
      • « Ce que je sais » = mise en contexte ;
      • « Ce que j’en déduis » = interprétation et critique.
  • Tablettes ou ordinateur(s) avec accès internet pour consultation / recherches d’indices de vérification :
    • Cela peut donner lieu à l’identification, la présentation et l’utilisation des sites et outils cités ci-dessus pour la préparation de l’atelier.

 

[1] Fiche méthodologique proposée par Sciences Po, 2016 : Conseils pour analyser une image

Moyens humains
  • 1 ou 2 médiateurs pour un groupe de 10 à 12 participants
Durée
2h à 2h30
Auteur
Marie-Laure de Capella; Agnès Defrance
Compétences mises en œuvre
  • Rechercher, sélectionner, évaluer, et analyser une image : sa fiabilité et sa pertinence ; 
  • Utiliser les outils de vérification d’image ;
  • Produire et publier une information en fonction du contexte et du public visé.

 

Description

Séquence 1 : introduction (30 min.)

  • Se présenter et présenter l’atelier.
  • Sous la forme d’un atelier post-it, proposer à chaque participant de répondre par un mot à la question suivante : « Selon vous, quels types de publications vous donnent envie de réagir ? Quelles sont celles que vous mémorisez ? Sur quels réseaux sociaux ? »

Notez un mot par post-it.

On organisera ensuite les post-it en triant les réponses par thématiques/familles de mots.

Ce recensement fera très certainement apparaître des sujets qui reviennent plus souvent que d’autres dont l’image et le visuel.

  • Introduire la notion de manipulation des images en donnant des exemples sur des faits connus (se référer aux outils présentés ci-dessus).
  • Expliquer les notions de format, cadrage, de point de vue* ; on pourra aussi conclure que les auteurs d’images manipulées maîtrisent ces notions
    * Pour de plus amples renseignements sur les processus de lecture de l’image, le médiateur peut se référer au site Surlimage (http://www.surlimage.info/).
  • Questionner sur la facilité de diffusion de ces images sur les réseaux sociaux où l’immédiateté et le partage sans vérification accentue parfois la désinformation.
  • Présenter les outils et sites permettant de décoder et vérifier la source d’une image (voir plus haut : sélection des images).

Séquence 2 : étude de cas (20 min.)

Équipes de 2 ou 3 personnes

  • Chaque équipe étudie tous les cas sélectionnés au préalable et renseigne sa fiche atelier en allant consulter les sites et en utilisant les outils présentés en introduction.

Séquence 3 : mise en commun (30 min.)

  • Pour chaque sélection, les équipes présentent aux autres leurs réponses et leurs démarches.
  • A l’issue de la présentation de l’équipe, l’animateur questionne l’ensemble des participants :
    - Sont-ils d’accord sur l’interprétation qui a été donnée de l’image ?
    - Sinon quelle est leur interprétation ?

Cet échange permettra :

  • La confrontation des points de vue ;
  • La prise de conscience de la pluralité d’interprétation d’une image.
  • L’animateur précise la démarche de vérification que les jeunes ont expérimentée durant la séquence 2 en proposant un exemple dans l’actualité et en mettant en relief les conséquences de la diffusion d’une photo manipulée.

Séquence 4 : conclusion (40 min.)

  • Mini débat permettant à chaque participant de faire part de sa prise de conscience et de l’évolution de celle-ci ; il peut prendre la forme d’un débat mouvant[2] autour des 3 questions suivantes :
    1. Une image a-t-elle plus d’impact qu’un texte ?
    2. Inviter les participants à prendre conscience de la force de l’image, de l’impact qu’elle a sur chacun, sur les opinions, sur les actions.
    3. Avez-vous déjà été induits en erreur par une image ?
    Permet de se confronter à la réalité.
    4. Vous sentez-vous en capacité d’identifier des actes de manipulations d’images ?
     

Occasion d’identifier 3 réflexes à adopter :

  • Prendre du temps pour analyser ce que j’ai sous les yeux (alors que la temporalité des réseaux sociaux engendre l’immédiateté) ;
  • Me questionner sur la raison de cette image ; quels sont l’intérêt et l’intention de celui qui la publie ?
  • Est-ce je la republie ou non ?

Publier en citoyen responsable

L’animateur pourra conclure avec l’affichage des sept droits du lecteur d'images[3] de Jocelyn Lachance :

  1.  Le droit d’être éduqué à l’image ;
  2. Le droit de produire des images ;
  3. Le droit de connaître l’histoire des images (la grande et la petite) ;       
  4. Le droit d’interpréter les images ;
  5.  Le droit de ne pas diffuser les images ;   
  6.  Le droit de regarder n’importe quoi (selon son âge) ;     
  7.  Le droit de ne pas regarder les images…

 

Références bibliographiques

 

ENCADRÉS

Droit à l’image, respect de la vie privée

Préparation en amont

Pour cette sélection s’aider d’outils proposant la recherche inversée : Youtube Data Wiever, TinEye, recherche inversée sur Google, … et le décryptage de fausses images : Les Observateurs France 24, Checknews ou Decodex.

 

Exposition téléchargeable : Les images mentent

Exposition réalisée par la Fondation Images et société, basée à Genève et dont le but est la promotion, auprès d’un large public, du décodage et de l’analyse des images, ainsi que l’encouragement au questionnement sur les valeurs qu’elles véhiculent. Elle organise des ateliers, des formations, des conférences et propose des expositions didactiques itinérantes telles que Les images mentent.

Cette exposition, conçue en 2019, permet d’explorer et de questionner les multiples fonctionnements des images, la notion de vérité, de réalité et de fiction.

[1] Fiche méthodologique proposée par Sciences Po, 2016 : Conseils pour analyser une image

[2] Qu’est-ce qu’un débat mouvant ?

Canopé : développer l'esprit critique : le débat mouvant

[3] Lachance, Jocelyn. « Les sept droits du lecteur d’images », L'école des parents, vol. sup. au 624, no. 6, 2017, pp. 8-8